10 avril Une pensée de Padre Pio

 

 

 

 

C’est au Seigneur que tu dois recourir face aux assauts du démon, c’est en lui que tu dois espérer et de lui qu’il te faut tout attendre.
Ne t’arrête pas sur ce que le démon te présente. Souviens-toi que le vainqueur est souvent celui qui sait fuir à temps.
Et dès que tu ressens les tout premiers mouvements d’aversion envers les personnes dont tu me parles, tâche de penser à autre chose et demande de l’aide au Seigneur. Plie le genou devant lui et, en toute humilité, répète cette courte prière : « Aie pitié de moi, car je suis si faible ! »
Puis relève-toi et reprends avec une sainte indifférence ce que tu étais en train de faire.

 

 

 

Saint Padre Pio – Une pensée par jour ed. Mediaspaul


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + 5 =