Padre Pio guide spirituel du laïcat

16 juin 2012
Le cardinal Bertone à San Giovanni Rotondo pour les dix ans de la canonisation du saint de Pietrelcina

«Mettons-nous au travail. Retroussons nos manches. Répondons les premiers à cet appel lancé par le Pontife romain».

Ils gardent toute leur valeur et leur actualité ces mots de saint Pio de Pietrelcina, prononcés en 1942, après avoir lu les paroles de Pie XII sur «L’Osservatore Romano»: un appel à tous les chrétiens à se faire les promoteurs d’un fécond et vigoureux mouvement de prière. Des paroles que le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat, a répétées et relancées samedi 16 juin, lors des célébrations organisées à San Giovanni Rotondo à dix ans de la canonisation de Padre Pio.

Dans la matinée, le cardinal a célébré la messe, en apportant le salut et la bénédiction de Benoît XVI, et il a ensuite rencontré les groupes de prière, réunis pour leur réunion nationale, en leur remettant le nouveau règlement. Par ailleurs, dans la structure Casa Sollievo della Sofferenza il a visité le service gériatrique qui vient d’être rénové et a salué les enfants hospitalisés en oncologie pédiatrique.

Parler de Padre Pio signifie embrasser la croix et la prière dans une perspective de foi qui donne l’espérance aux hommes d’aujourd’hui. Tel est le message confié par le secrétaire d’Etat à ceux qui s’efforcent de vivre la spiritualité de «cet humble enfant du sud de l’Italie devenu un fils de l’Eglise exemplaire». En effet «Padre Pio – a dit le cardinal dans son homélie – a représenté à l’humanité de notre temps cet orgueil de la croix qui peut devenir un signe d’espérance. La croix est en effet le passage indispensable vers la vie nouvelle en Christ». Par ailleurs «la connaissance de l’amour du Père est une vérité qui échappe à beaucoup mais qui est comprise par les petits, qui ne savent pas garder pour eux-mêmes ce trésor, se sentant appelés à l’offrir à beaucoup d’autres». Et c’est exactement ce qu’a fait Padre Pio en conduisant au Christ «ceux qui étaient fatigués et oppressés dans leur corps et dans leur esprit».

Enfin, aux Groupes de prière, le secrétaire d’Etat a remis un nouveau règlement qui intègre le statut de 1986. «On trouve à l’œuvre, ces dernières années, à travers les Groupes de prière et dans toute l’œuvre de Padre Pio – a-t-il expliqué – un élan de renouveau pour en revitaliser la mission en l’adaptant aux temps qui changent et aux besoins spirituels de notre époque».

En se conformant aux lignes d’orientations de l’exhortation apostolique Christifideles laici, le règlement identifie trois domaines où l’identité des Groupes de prière s’exprime en suivant la spiritualité de leur fondateur: prière, famille et société.

Source : http://www.osservatoreromano.va

 

Nb : à l’issu de la visite du Cardinal Bertone à la Casa Sollievo, le fils d’Emanuele Brunatto a pu remettre en main propre à son Éminence, un exemplaire dédicacé du livre  » Padre Pio mon père spirituel « .

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux + = 5